COP26 et Algues : une solution pour demain

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’algue anti-méthane, vous connaissez ?

A l’occasion de la COP26 qui s’est déroulée du 1er au 13 novembre dernier à Glasgow, de nombreuses initiatives durables issues des algues ont été mises en avant !
Aujourd’hui on vous relaie le pouvoir d’une algue rouge contre la production de méthane dans l’appareil digestif des bovins.
En Australie, un laboratoire teste une algue nommée Asparagopsis, celle-ci réduirait les émissions de gaz à effet de serre émis par les bovins.

 

Mais comment ça fonctionne ?

En intégrant directement l’algue marine de couleur rosée dans l’alimentation du bétail. L’algue diminue la production de méthane d’origine digestive.
C’est une avancée prometteuse, les résultats de l’étude démontrent une diminution de 90% des émissions de méthane ! Un grand pas pour l’environnement lorsque l’on sait que le méthane est un des plus puissants gaz à effet de serre…

Pour plus de détails : article du Courrier International

 

Et en France qu’en est-il ?

Il y a aussi un projet de recherche en cours en France qui se nomme Meth’algue mené par des organismes comme l’Inrae et le CEVA qui ont pour objectif de tester différentes espèces et formes d’algues. Ce sont les composés halogénés des algues qui seraient responsable de la diminution de la méthanisation et on en trouve dans différentes algues… Notamment certaines algues rouges !